Quelle culture pour nos enfants ? Aimer la France

22 février 2016
Quelle culture pour nos enfants ? Aimer la France

Culture


Par abus de langage, on utilise souvent le mot « culture » pour désigner presque exclusivement l’offre de pratiques et de services culturels dans les sociétés modernes, et en particulier dans le domaine des arts et des lettres. C’est ainsi qu’à TOURNEFEUILLE, on qualifie de culturels les parcours proposé aux enfants des écoles primaires pour les « sensibiliser à l’art, autour de la musique, de la danse, de la lecture et de l’image ».

Mais en sociologie, la culture est définie de façon plus étroite comme ce qui est commun à un groupe d’individus et comme « ce qui le soude« , c’est-à-dire ce qui est appris, transmis, produit et créé.

Ainsi, pour une institution internationale comme l’UNESCO : « Dans son sens le plus large, la culture peut aujourd’hui être considérée comme l’ensemble des traits distinctifs, spirituels , matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une société ou un groupe social. Elle englobe, outre les arts, les lettres et les sciences, les modes de vie, les droits fondamentaux de l’être humain, les systèmes de valeurs, les traditions et les croyances. » Voilà une définition qui doit immanquablement faire penser à la notion de Nation.

Nation

Pour le Dictionnaire Hachette, « la nation est une communauté humaine caractérisée par la conscience de son identité historique ou culturelle, et souvent par l’unité linguistique ou religieuse. » « C’est aussi une communauté, définie comme entité politique, réunie sur un territoire et organisée institutionnellement en État. ».

Les notions de culture et d’identité nationale sont donc étroitement liées.

C’est une réalité qui a malheureusement été ignorée ou oubliée depuis trop longtemps au sein de l’Éducation Nationale, au point que nous voyons apparaître aujourd’hui des individus, français, qui nourrissent une véritable haine de la France et de ses valeurs culturelles. L’échec du système éducatif mis en place depuis quarante ans est patent ; il est grand temps de le refonder en redonnant toute sa place à  une valeur fondamentale : la conscience, dès le plus jeune âge, d’appartenir à une communauté, la France, dotée d’une identité historique et culturelle.  Il faut renforcer chez nos jeunes, mais aussi dans toute la population, le sentiment d’appartenance à la communauté nationale et favoriser toutes les actions qui vont dans ce sens. Notre Président ne disait pas autre chose lorsqu’au lendemain du 13 Novembre 2015, il demandait aux français d’accrocher le drapeau tricolore à leurs fenêtres.

Ce travail doit être accompli dès l’école primaire, et c’est là que nos élus locaux peuvent avoir une action concrète.

Les Parcours Artistiques et Culturels

Ces parcours sont proposés aux enseignants par la Mairie de Tournefeuille. Ils pourraient par exemple permettre aux enfants de s’approprier notre histoire à travers les principaux monuments historiques de la région : l’amphithéâtre romain d’Ancely, les remparts médiévaux de Toulouse, la place du Capitole, les sites cathares…parmi bien d’autres. Ces témoins concrets de notre histoire régionale peuvent servir de point d’ancrage pour expliquer à nos jeunes qui nous sommes et d’où nous venons. Un dialogue avec les enseignants sera évidemment nécessaire pour mettre en place les modalités pratiques ainsi que l’encadrement pédagogique : déplacements, recherche de documents à la médiathèque… Le travail des élèves pourrait aussi être valorisé par une présentation au sein des Maisons de Quartier : l’émulation est un facteur de cohésion à ne pas négliger.

Dans le domaine musical, ces parcours prévoient aujourd’hui « une immersion dans les cultures d’Afrique, d’Amérique latine et des Caraïbes ». Pourquoi ne pas commencer par le commencement en donnant à nos enfants une ouverture sur les cultures de notre pays, ses chants, ses rythmes ses musiques et ses traditions?  Cela ne veut pas dire qu’il faut supprimer les autres formes d’éveil à la culture, mais il est essentiel de redonner à nos enfants ce qui a été négligé trop longtemps : l’amour de leur pays.

A.P

Post-scriptum

Alors qu’un large consensus se dessine au niveau national sur l’impérieuse nécessité de revenir aux bases de notre culture et des valeurs que porte notre Nation, notre Maire et son équipe n’ont rien trouvé de mieux les 22 et 23 Janvier dernier que de promouvoir la culture du Maghreb au sein des Maisons de Quartier! Consternant.

Lire l’article de la Dépêche du Midi en cliquant ici.

Prochains Conseils Municipaux


Réunions Préparation C.M