Conseil Municipal du 6 Octobre 2014

Que dire de ce Conseil Municipal du 6 octobre 2014 ?

Rien n’a beaucoup changé. Et pourtant Mr le Maire a été élu sénateur ! Ses adjoints sont assis à côté de lui : qui sera parmi eux le prochain maire de Tournefeuille ? Tout le monde se pose la question, en tout cas ceux qui ne sont pas dans la confidence autour de la table ou dans la salle.

En début de séance Patrick Beissel s’enquiert des demandes soulevées par l’opposition lors de précédentes séances du conseil municipal, et auxquelles nous n’avons toujours pas de réponses. La liste étant longue, nous l’avons envoyée à Monsieur le Maire et nous veillerons à ce qu’on nous réponde enfin….

Après l’énoncé d’une voix monocorde des décisions modificatives au budget par Mr Fouchier, est abordée la taxe locale sur la publicité extérieure. On se souvient des manifestations de nos commerçants devant ce nouvel impôt. On nous explique que c’est l’application du « Grenelle de l’environnement », afin d’éviter la pollution visuelle de nos villes et villages par la présence de grands panneaux d’affichage publicitaire. C’est donc un nouvel impôt qui regroupe trois taxes (enseigne, emplacement publicitaire, publicité sur véhicules), et qui remplace une ancienne taxe qui avait été abandonnée le temps de cette mise en place. Mr le Maire aménage des tarifs pour les petites surfaces. Si 91 commerçants étaient soumis à la taxe, 68 resteront touchés à présent. En raison de l’impossibilité d’appliquer cette réduction dès cette année, le « trop perçu » de 8.000 euros sera restitué à une association de commerçants pour des actions de promotion.

On peut déplorer deux choses. Primo que le candidat Raynal n’ait pas annoncé cette taxe pendant la campagne… secundo que des manifestations de commerçants aient été nécessaires pour que des négociations se tiennent et permettent d’aboutir à un consensus acceptable pour tous.

Petite surprise : une voix de la majorité s’élève lorsqu’on aborde la désignation des membres de la commission communale des impôts directs  pour demander un élargissement de cette équipe et une plus grande information pour solliciter des citoyens volontaire pour constituer cette liste. C’est bien la première fois qu’une critique apparaît ! Et la réaction de Monsieur le Maire est immédiate la question est rayée de l’ordre du jour.

Moralité, quand c’est la majorité qui s’oppose, on retire la question ; quand c’est l’opposition, on la conserve.

Les aides de l’État diminuant, la commune se décide à faire des économies, par exemple sur la téléphonie avec le choix d’un nouvel opérateur (presque 50.000 euros).

En fin de séance, sur demande de Mr Raynal, nous votons une motion de soutien aux maires de France (action collective nationale), qui proposent un étalement des baisses de subventions aux collectivités locales. Ceci afin d’éviter une hausse des impôts locaux. La séance est levée sur cette perspective…

PROCHAIN CONSEIL MUNICIPAL