L’Escale

20 janvier 2012

Des voix de plus en plus nombreuses s’élèvent pour critiquer la dernière réalisation du Maire : l’Escale. Au-delà de l’aspect esthétique discutable (que fait cet aquarium à proximité de monuments historiques tels que l’église ou la mairie ?) c’est le bien fondé de cette réalisation qui pose problème. Pour beaucoup de Tournefeuillais, il n’était pas nécessaire de faire une seconde salle de spectacle : le Phare suffisait bien.
L’adjointe à la culture nous explique que le Phare est adapté à des spectacles de « musique amplifiée » et ne peut donc convenir aux spectacles de musique classique. Mais à notre connaissance, le Foyer Panouse ne convenait pas davantage.
Cette explication est donc loin de satisfaire la majorité des Tournefeuillais qui n’ont pas la chance de posséder l’oreille exercée d’une poignée de privilégiés. Et ils s’offusquent qu’on ait dépensé près de quatre millions d’euros (cinq si on inclut l’aménagement de la place de la Mairie) pour satisfaire la passion de quelques mélomanes avertis.
Favoriser une élite au détriment de la majorité des habitants, est-ce là le modèle social suivi par notre Maire ?
N’aurait-il pas été plus judicieux lors de la conception du Phare d’imaginer une petite salle supplémentaire dédiée à ce type de spectacle et de profiter de toutes les infrastructures crées pour le Phare au lieu de les dédoubler au centre ville ?
Nous avions proposé, dans notre programme de 2008, de transformer le Foyer Panouse en un immeuble conçu autour de  trois fonctions : Parking au sous-sol, commerces au rez-de-chaussée et bureaux au 1er étage. Et on aurait évité de le faire en bleu !
Quand à la méthode utilisée pour retenir ce projet, elle relève plus de la théocratie que de la démocratie : nos voisins de Plaisance du Touch ont eu, eux, la satisfaction d’être consultés sur le projet d’aménagement de leur cœur de ville. Pas nous.

Prochains Conseils Municipaux


18 Décembre 18h00

Réunions Préparation C.M