Chère Culture

13 octobre 2011

La culture n’est pas un produit de luxe. Et pourtant c’est ce que l’on pourrait croire quand on regarde les sommes qui y sont investies à Tournefeuille.

Hélas, il ne suffit pas de collectionner les salles de spectacle ou de multiplier les évènements « culturels » pour que nos concitoyens deviennent « cultivés » !

C’est pourtant ce que semble croire la majorité municipale qui empile allègrement spectacles, expositions, manifestations de toutes sortes en les estampillant du qualificatif qui est censé forcer l’admiration collective : Culturel.

Et comme il faut un écrin pour tous ces spectacles, voici l’Usine, puis Le Phare et aujourd’hui l’Escale : « Foyer Panouse rénové en petite salle de spectacle » écrivait le candidat Raynal dans son programme électoral de 2008. Il omettait de mentionner que cette « petite rénovation » allait coûter au contribuable la bagatelle de Quatre millions d’Euros (pour l’instant…)

Le but de tout ça ? L’adjointe à la culture nous le révèle dans un article de La Dépêche (12/10/2011) : « préparer la ville de demain, créative, imaginative, harmonieuse et qui apporte l’amour ». Vaste et touchant programme !

Alors, au risque d’être tancés et regardés de haut comme tous ceux qui osent mettre en doute la légitimité de tout évènement qualifié de « culturel » par les oracles municipaux, osons poser la question qui fâche : la culture à Tournefeuille n’est-elle en fin de compte qu’un luxe divertissant réservé à une petite « élite » bien éloignée des préoccupations quotidiennes de la majorité des Tournefeuillais ?

A.P

Prochains Conseils Municipaux


18 Décembre 18h00

Réunions Préparation C.M