Les transports urbains (II)

28 avril 2009

Alors que le résultat des discussions et des propositions des commissions thématiques réunies en Novembre /Décembre 2008 pour réviser le PDU n’a toujours pas été publié par Tisséo, Pierre Cohen annonçait le 17 Mars dernier, lors d’une conférence de presse, le lancement le 20 Avril d’une concertation publique pour une nouvelle ligne de tramway. Cette ligne baptisée Ligne Garonne partirait des Arènes pour traverser la Garonne et rejoindre, selon deux variantes, soit le Grand-Rond soit la station de métro de Saint-Michel-Marcel Langer (ligne B). Dans les deux cas, cette seconde ligne de tramway, d’une longueur de 4 km, d’un coût estimé à 110 ou 120 millions d’€ (contre 13 km et 220 millions d’€ pour la ligne E), pourrait être mise en service fin 2013, après concertation publique, appels d’offre et travaux.

L’empressement de la mairie et de Tisséo est manifeste : l’objectif est clairement d’ouvrir ce prolongement d’ici 5 ans, juste avant les prochaines élections municipales.

Pierre Cohen annonçait également le projet d’une Ligne Canal qui reliera le Grand Rond aux Ponts Jumeaux, en passant par la gare Matabiau, et sera engagé à la suite du lancement de la ligne Garonne. Cette ligne, comme la ligne Garonne, s’inscrira dans un réseau multimodal à l’échelle de l’agglomération, avec l’ouverture d’une ligne Arènes-Tournefeuille-Plaisance et d’une autre entre le Pont des Demoiselles et Saint-Orens. Certaines rumeurs font également état d’une variante Purpan-Tournefeuille-Plaisance.

La guerre du métro

Rien ne va plus entre Pierre Cohen et les élus du Sicoval. La communauté d’agglomération constituée autour de Labège Innopole reproche au nouveau maire de Toulouse de vouloir lui retirer son métro. La prolongation de la ligne B vers Labège était pourtant inscrite depuis 2006 parmi les priorités de Tisséo, le syndicat mixte des transports en commun de l’agglomération. A l’époque, Pierre Cohen était maire de Ramonville, et donc membre du Sicoval. « Il a obtenu le terminus du métro pour sa commune, et il le refuse maintenant pour les autres » , dénonce Arnaud Lafon, maire (MoDem) de Castanet. Le maire de Labège, Christian Lavigne, est encore plus furieux. Il menace de porter l’affaire au tribunal administratif d’ici au 16 mai s’il n’obtient pas gain de cause. Pierre Cohen considère pour sa part qu’il s’agit d’un chantage inacceptable. Il annonce qu’il va dissoudre Tisséo pour sortir du blocage. Le maire de Toulouse explique que le syndicat, plombé par 1,3 milliard de dettes, n’avait pas les moyens de payer le métro vers Labège. Il ajoute qu’avec les 400 millions prévus il serait possible de construire une ligne de tramway jusqu’à Saint-Orens. 1

La guerre fait rage à gauche….

1 Le Point 23 Avril 2009

Prochains Conseils Municipaux


Réunions Préparation C.M