Tournefeuille n’a officiellement plus sa Vice-présidence de Toulouse Métropole : M Fouchier l’a vendue au PS !

29 novembre 2017

Rappelons, tout d’abord, l’importance de « Toulouse Métropole » : toutes les décisions concernant la vie quotidienne de nos concitoyens sont prises dans cette assemblée. La voirie, les transports, le traitement des ordures ménagères, les règles d’urbanisme… M Fouchier n’a d’ailleurs de cesse de rappeler tout ce qu’il ne peut faire sans la métropole !!

Il est donc essentiel que, non seulement, nous y ayons des élus présents, mais que Tournefeuille, désormais 3ème commune en importance démographique parmi les 37 membres de la métropole, puisse disposer de représentants dans les instances décisionnaires de Toulouse Métropole.

Et pourtant, qu’a-t-il été décidé ??! Messieurs Fouchier et Raynal ont purement et simplement renoncé en catimini à la vice-présidence déléguée dévolue à notre commune !!

Claude Raynal, élu sénateur quelque mois après les municipales, démissionna de son poste de maire et passa le témoin à Dominique Fouchier dans des conditions que nous avions critiquées à l’époque. M le sénateur garda néanmoins ses responsabilités au sein de l’exécutif métropolitain les quelques mois de sursis que la loi lui autorisait encore ; il a dû finalement abandonner en septembre 2017, ses fonctions de Vice-Président délégué à la culture de la Métropole. Dont acte.

Mais que l’ambition personnelle d’un sénateur conduise le maire de Tournefeuille – le doigt sur la couture du pantalon socialiste ! – à décider seul de renoncer à ce que notre commune dispose d’un siège de Vice-président est inédit et inacceptable ! Car en effet, cette vice-présidence revenait à Tournefeuille comme l’a lui-même rappelé en séance du Conseil de métropole le Président Moudenc !

Pire, c’est aux instances du PS toulousain que Dominique Fouchier à délégué le soin de désigner le titulaire du siège normalement dévolu à Tournefeuille, empêchant au passage avec férocité, l’une des élues tournefeuillaises de sa propre majorité à être désignée à la vice-présidence à la culture de la métropole… !

S’il fallait une fois de plus dénoncer que les intérêts des Tournefeuillais sont sacrifiés au profit des intérêts du PS 31 par messieurs Fouchier et Raynal, quitte désormais à sacrifier leurs propres collègues élus, preuve n’est désormais plus à apporter !

Pour des raisons partisanes et de calculs politiciens, Tournefeuille n’a donc, désormais plus de Vice-présidence à Toulouse Métropole, alors qu’elle a toujours historiquement occupé ce type de fonction. Cette renonciation est un fait politique majeur d’une inédite gravité.

Patrick Beissel

Prochains Conseils Municipaux


18 Décembre 18h00

Réunions Préparation C.M