Affaire Fillon : satire ou manœuvre politique ?

12 février 2017

« Demain Tournefeuille » n’a jamais exprimé de préférence pour le candidat aux élections Présidentielles, hormis bien entendu le soutien à une personnalité de la Droite et du Centre. Le choix national a été fait de façon démocratique lors de la Primaire de la Droite et du Centre.

La Gauche a désigné de la même façon son candidat. Il appartenait donc à chacun, quelle que soit la sensibilité politique, de respecter les choix des candidats désignés par un processus démocratique.

Au cours de cette dernière consultation, un journal, qui se prétend satirique, a déclenché une affaire visant directement le candidat de la Droite et du Centre. Pourquoi cette information satirique n’est elle pas sortie au cours de la Primaire de la Droite et du Centre ? En calomniant plus tard, le but non avoué est en réalité une manœuvre, non plus satirique, mais politique d’éliminer la Droite et le Centre pour l’élection Présidentielle. On peut d’ailleurs s’interroger sur une éventuelle complicité, consciente que le résultat des Primaires n’augurait rien de bon pour la gauche; en effet la participation comparée aux deux Primaires mettait en lumière un intérêt prioritaire pour une alternance.

Bien entendu si la droite avait eu vent de cette affaire lors de sa Primaire elle aurait pu intervenir dans le choix de son candidat. Aujourd’hui avec l’impossibilité d’organiser une nouvelle Primaire pour désigner un candidat et préparer son programme, personne ne peut douter de l’objectif visé.

En regard de la déferlante de soi-disant révélations, on peut aussi s’interroger sur l’information vite étouffée des versements avec deniers publics de notre Président pour gratifier son coiffeur, de même on observera le silence de la justice concernant l’utilisation par Mme Le Pen de fonds publics, cette fois illégale pour financer à titre privé son parti.

Finalement en dénonçant de façon partisane des pratiques anciennes et légales pour une personne, même si la morale conduit à les refuser désormais pour tous, il convient de constater que ceci occulte en réalité une information autrement plus importante concernant l’avenir de la France et les propositions crédibles pour redresser le pays.

Les médias voudraient ils imposer aux français une limitation du choix entre les candidats de Gauche, Mr Macron et Mme Le Pen ?

Dans ce choix, le Parti Socialiste soutient désespérément un candidat en étant opposé à son projet ! Mr Macron n’a pas de programme connu ! Quant au programme du F.N. son caractère populiste et sectaire n’a aucune ambition de redresser le pays. Seul le programme de Mr Fillon présenté dans son livre « Osons dire, osons faire » en janvier 2016 après trois ans de réflexions est crédible! Que retient les médias ? : le Pénélope Gate et non le programme ; c’est tellement plus vendeur. A moins de vouloir masquer aux lecteurs le seul programme disponible.

Qui osera prétendre désormais que la France est le pays de la liberté ?

Dans ce contexte déplorable pour la démocratie, refusez la désinformation et la manipulation, et avec bon sens, mesurez l’enjeu qui se présente pour les cinq ans à venir en soutenant la personnalité dont l’expérience et la compétence seront indispensables pour la fonction présidentielle.

Pour ceux qui voudraient en savoir plus, il faut lire l’excellent article de Médiapart, média pas spécialement réputé pour être de droite, qui dénonce le lynchage médiatique dont François Fillon est l’objet; c’est ici.

PROCHAIN CONSEIL MUNICIPAL