ALAE: la volte-face de la majorité

1 avril 2016

Voici l’intervention de Françoise Viatgé lors du Conseil Municipal du 31 Mars 2016.

Françoise VIATGE

Monsieur le Maire, chers collègues,

Comment ne pas nous réjouir que les horaires de l’ALAE soient étendus jusqu’à 18h30 !

Certains d’entre vous l’ignorent sans doute, mais c’est une demande que nous avions formulée en 2010 et à laquelle Monsieur Raynal, alors Maire, nous avait répondu en proposant la constitution d’une commission pour réfléchir aux horaires de l’ALAE.

Nous avions alors vaillamment joué le jeu et participé aux réunions de la dite commission qui a mis quand même une année à se mettre en place… comme d’habitude !

Je tiens quand même à vous faire savoir que le moyen le plus convaincant que la présidente de la dite commission avait alors trouvé pour nous prouver que tout allait bien et que l’horaire convenait à tous les parents, avait été de compter les parents retardataires à 18h pour chercher leurs enfants…. et comme il y en avait peu, c’était que cet horaire était adapté aux besoins des parents : belle démonstration !! Et surtout belle preuve de mauvaise foi ! Car enfin, si peu de parents sont en retard à l’école à 18h, c’est d’abord parce qu’ils sont pour la plupart bien élevés, et que ceux qui ne peuvent pas être là à 18h ont trouvé une autre solution souvent plus onéreuse.

Nous avions aussi demandé qu’un sondage soit fait auprès des parents afin de connaître leurs besoins réels et cette enquête nous a été refusée : il était, paraît-il,  très difficile de poser la bonne question et de dépouiller les réponses… et il nous avait même été dit qu’à la question simple «  souhaitez-vous une ouverture de l’ALAE jusqu’à 18h30 » la réponse serait « oui » à une large majorité et donc inutile de poser la question puisque la réponse ne serait pas la bonne !

Dans ces conditions, nous avions vite compris que nous perdions tous notre temps et que rien ne changerait.

Mais convaincus que cette extension des horaires de l’ALAE correspondait à un réel besoin des parents d’élèves, même si on essayait de nous faire croire le contraire, nous en avions fait une des propositions de notre programme électoral.

Donc lors d’une des premières réunions de la commission éducation-petite enfance de cette mandature, j’ai reposé la question et demandé à ce que les horaires de l’ALAE soit à nouveau débattus. Et la réponse a été très claire : nous ne toucherons pas aux horaires, ils sont adaptés aux besoins des parents tournefeuillais… qui entre parenthèse ne sont sans doute pas les mêmes que ceux des parents des communes environnantes  où l’ALAE est ouvert jusqu’à 18h30. Bref une fois encore : une fin de non-recevoir. Et une belle unanimité des autres membres de la commission pour dire que tout allait très bien dans ce domaine !

Et aujourd’hui nous apprenons que les horaires vont être étendus jusqu’à 18h30 et que l’ALAE n’est plus gratuite ! Et vous prétendez que cela correspond à une demande des parents ! Mais qu’est ce qui a changé depuis que nous vous avions demandé cette extension des horaires ? Rien !

Et surtout,  que de temps perdu pour ne pas avoir voulu reconnaître le bien fondé d’une proposition  pour la simple raison qu’elle émanait de l’opposition. Ce n’est pas comme ça qu’on réconciliera les Français avec leurs hommes politiques. Ne croyez-vous pas que ce que nos concitoyens attendent de leurs élus, c’est d’être capables de répondre à leurs attentes en s’élevant au dessus des clivages politiques ou dogmatiques? Surtout sur une question aussi basique que les horaires périscolaires !

Alors nous soutenons cette proposition même si nous regrettons de ne pas y avoir été associé alors qu’il est de notorité publique que c’est un sujet qui nous tient à cœur particulièrement à moi. Sommes-nous si infréquentables ? si dangereux ? ou bien avez-vous quelque chose à cacher ?

Pour conclure, je signalerai que ce n’est pas la première de nos propositions que vous finissez par mettre en œuvre ; et comme nous avons encore beaucoup de bonnes idées, nous ne manquerons pas de vous en faire part en sachant que si vous persistez dans votre attitude,  vous refuserez par principe de nous dire que nous avons raison… mais que vous finirez peut-être par vous en apercevoir…comme par exemple pour l’annonce des conseils municipaux sur les panneaux d’affichage !

Prochains Conseils Municipaux


22 Février 18h00

Réunions Préparation C.M