Le ridicule ne tue pas, heureusement pour notre Maire

3 mars 2016

Au Conseil Municipal du 16 novembre2015, nous avons demandé pour la nième fois à Monsieur le Maire « que les dates des Conseils Municipaux soient portées à la connaissance de nos concitoyens en utilisant, entre autres, les panneaux d’annonces des évènements de notre commune. D’y rappeler également que ces Conseils Municipaux sont publics. Cela renforcerait l’image de « Ville Citoyenne » que revendique Tournefeuille »

Cette demande ne nous paraissait pourtant ni vraiment subversive, ni irrecevable mais Monsieur le Maire s’est vexé, nous disant qu’il n’avait pas de leçon de démocratie à recevoir de notre part et sa réponse fut éloquente et claire :

Il expliqua que : « les Conseils Municipaux sont annoncés par deux voies principales, la presse écrite, « La Dépêche du Midi ›› et le site internet de la ville qui compte 30 000 consultations, cela est quand même important. Nous pouvons toujours imaginer plus, sans aucune difficulté. Les panneaux d’affichage qu’évoque Monsieur BEISSEL sont souvent utilisés par des annonces d’activités culturelles ou sportives. Nous ne les utilisons pas, traditionnellement, pour annoncer les Conseils Municipaux. Nous les utilisons, exceptionnellement, pour l’annonce de la réunion publique une fois par an mais pas pour les Conseils municipaux qui se tiennent en moyenne une fois par mois. Notre position n’en n’est pas moins citoyenne si nous considérons que les Tournefeuillais ont l’information par voie de presse, du site internet et de l’affichage en Mairie . »

Mais nous n’avions pas compris que même à une demande aussi simple, Monsieur le Maire ne peut pas répondre favorablement puisqu’elle vient de l’opposition….D’ailleurs si nous affirmions que le feu brûle ou que la pluie mouille, Monsieur Le maire nous répondrait probablement que nous avons tort !

Et pourtant, on voit apparaître pour la première fois la date du prochain conseil municipal sur les fameux panneaux. Alors qu’en conclure ? D’abord que l’idée n’était sans doute pas si mauvaise ; ensuite que Monsieur le Maire fait preuve d’un sectarisme qui frise le ridicule ; que ce n’est pas avec lui que la façon de faire de la politique va évoluer et qu’il a sans doute besoin de leçon de démocratie, ne lui déplaise !

Pourtant Monsieur le Maire, il n’y a aucune honte à reconnaître que l’on peut être de l’opposition et malgré tout avoir des propositions intéressantes. Et l’important est sans doute que nos propositions soient mises en œuvre : nous  avons encore beaucoup de bonnes idées !

Patrick Beissel

Prochains Conseils Municipaux


Réunions Préparation C.M