Armement de la police municipale

10 février 2016

Notre nouveau Maire est une personne à qui il ne faut surtout pas demander l’heure: il vous expliquera pendant dix minutes comment est fabriquée une montre et à la fin, non seulement il ne vous aura pas donné l’heure, mais en plus, vous aurez raté votre train. Et ne vous avisez pas de reposer la question car il vous toisera en vous disant qu’il vient d’y répondre !

C’est encore ce scénario ubuesque que nous venons de vivre lors du Conseil Municipal du 8 Février dernier. Le vœu que nous formulions était simple : obtenir la création d’une commission pour examiner l’opportunité, ou pas, d’armer la police municipale. Nous avons eu droit pendant près d’un quart d’heure à des développements hors sujet sur la délinquance (qui est parait-il en baisse à Tournefeuille, voir N.B), le type et la catégorie des armes, la procédure administrative, bref, tout ce que nous demandions à examiner de façon collégiale en commission ! Pour conclure nous avons eu droit à un magnifique : « lorsque j’aurai pris une décision, je vous tiendrai informé ». Il n’y aura donc pas de commission.

C’est un fait : la loi donne la possibilité au Maire de prendre cette décision sans consulter qui que ce soit ; mais elle ne lui interdit pas non plus de le faire. C’est d’ailleurs après avoir, à la demande de son opposition, convoqué une commission de ce type que le Maire de Blagnac a décidé l’été dernier d’armer sa police municipale, preuve que c’est tout à fait possible et légal.

Et sur un sujet aussi grave, où les avis sont partagés, à droite comme à gauche, il nous semblait que la sagesse aurait recommandé à notre Premier Magistrat d’écouter les avis des différentes sensibilités représentées dans son Conseil Municipal ainsi que l’avis des policiers municipaux.

MAIS NON ! Fort de ses prérogatives et faisant fi de tout esprit de concertation, notre Maire prendra sa décision tout seul !

N.B : L’assemblée plénière du Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance (CLSPD), s’est réunie le 8 Février également, à l’hôtel de ville. Les participants se sont félicités d’une baisse du taux de la criminalité à Tournefeuille : -1,56% contre +0,88% sur l’ensemble de la Métropole.

Bien sur, c’était plus gratifiant pour l’équipe municipale que d’évoquer la hausse des cambriolages (+ 28,7%) ou des vols d’automobiles (+29%) : chiffres franchement mauvais qui devraient amener notre Maire à se poser des questions sur les missions de la police municipale ; au sein d’une commission peut-être ?

A.P

Prochains Conseils Municipaux


Réunions Préparation C.M