L’Escalade du Budget du Gymnase

14 janvier 2016
  • Un nouveau projet : un gymnase pour le Lycée Françoise, investissement de 2,6 millions d’euros, d’accord.

  • Une folie : ajouter un mur d’escalade portant le projet à 4,2 millions d’euros, pas d’accord.

Chers Tournefeuillais,

J’ai souvent eu l’occasion de vous informer des projets étranges que notre mairie socialiste mettait en œuvre. L’année 2015 a vu confirmer un nouveau rêve : le mur d’Escalade du Lycée Françoise.

Nous avions d’abord eu « Le Phare ». Dans le programme électoral des socialistes, ce devait être LA salle de concert de musique dite amplifiée de notre région ; salle dans laquelle tous les jeunes iraient applaudir leur idoles pour le bienfait de l’économie tournefeuillaise. En fait de concerts, nous avons été surpris d’entendre l’ancien maire déclarer, qu’il avait proposé cette salle pour y accueillir les manifestations des associations locales. Pourquoi, alors, une telle hauteur sous plafond ? Et cela nous coute près de 250.000 € par an en fonctionnement, et nous continuons à rembourser l’emprunt pour l’investissement.

Nous avons eu, ensuite, la rénovation du foyer Panouse devenu l’Escale. En fait de rénovation il n’a été gardé que 4 murs, et tout cela pour la modique somme de près de 5 millions d’Euros.

Nous avons échappé au BHNS, Bus à Haut Niveau de Service, qui aurait couté une fortune, démesurée par rapport aux services qu’il apportait. Il sera, à la suite de notre opposition et du changement de majorité à Toulouse, remplacé par un bus, dit LINEO, qui a le mérite d’être beaucoup plus raisonnable budgétairement pour un service identique.

Mais, Chers Tournefeuillais, la liste s’est allongée en 2015. Avant de partir vers de nouvelles fonctions, l’ancien Maire nous a laissé un cadeau que d’aucuns, y compris dans sa majorité, craignent qu’il ne soit empoisonné. Jugez-en plutôt.

Notre commune s’enorgueillit de disposer d’un Lycée Général qui accueille les adolescents tournefeuillais et ceux de notre voisine, Plaisance du Touch. Ceci implique la construction d’un gymnase qui doit équiper le lycée.

Le bon sens serait de construire un gymnase devant répondre aux fonctions nécessaires et suffisantes demandées par un lycée. Mais, Chers Tournefeuillais, c’est sans compter avec les éternelles idées de grandeur de la majorité locale. Il se trouve que parmi les options au Bac, il y a l’ « Escalade ». Conséquence : On va donc rajouter un mur d’escalade au gymnase. Qui dit escalade dit hauteur. Alors, tant qu’à faire, demandons un mur d’escalade qui va nous permettre d’accueillir des compétions internationales de cette discipline. Cela fait passer un projet de 2,6 millions d’euros à 4,2 millions.

Selon le Maire : 4,2 Millions ce n’est rien. Il y a les subventions diverses, mais qui finance ces subventions si ce n’est le contribuable.

L’histoire n’est, hélas, pas finie.

Et si les subventions n’arrivaient pas ? Que devient le projet ? Ces subventions devaient être approuvées avant la fin de l’année 2015. Vous admettrez, Chers Tournefeuillais, que la question est légitime. Nous l’avons donc posée en commission en novembre 2015. Vous serez surpris de la réponse qui nous fut faite. « Nous n’avons pas de nouvelle…. Mais les subventions arrivent…. » Oui, d’accord, mais si elles n’arrivent pas ? « Mais elles arrivent, et de toutes manière la commune de Plaisance du Touch va participer à l’investissement à hauteur de 300.000 €  (7% !!!)».

Nous avons été surpris d’apprendre que cette commune, bénéficiaire comme Tournefeuille du Lycée, ne participera que symboliquement à l’investissement et non pas aux frais de fonctionnement. De plus La façon de calculer la participation de Plaisance est, elle aussi, étrange. En fait on part de 300.000 €, vraisemblablement le budget disponible de Plaisance, et on trouve une formule très compliquée, introduisant un tas de paramètres, mais dont le résultat doit être 300.000 €.

On sent déjà que le budget va être dépassé et l’on est content, dans la majorité actuelle, de récupérer cette manne. Nous demandons, nous élus de Demain Tournefeuille, de considérer que cette participation ne vienne pas compenser une éventuelle baisse des subventions ou une augmentation du projet. L’un des conseillers municipaux de la majorité a attiré notre attention sur le fait que les offres pouvaient être inférieures aux prévisions… mais aussi être supérieures. Ce qui renforce notre préoccupation. L’actuel maire a fini par déclarer que : « bien évidemment, l’apport de Plaisance n’est là que pour baisser la participation financière de Tournefeuille, mais en aucun cas pour compenser baisse de subvention ou augmentation du projet. »

Mais il faut que vous sachiez, Chers Tournefeuillais, que le projet a déjà, depuis l’origine, pris du poids financièrement. Vous êtes assis? Outre le fait que l’on avait oublié des choses basiques dans le projet initial, on découvre que pour en faire une salle susceptible d’accueillir des manifestations internationales, il y a des hauteurs à respecter, incompatibles de celles prévues, plus basses, dans le projet actuel. On en rajoute un peu, de hauteur, mais pas assez, car ce n’est plus possible. On se replie derrière le fait que ce n’est pas la hauteur qui compte mais la longueur du mur, son développé, en terme technique. De là à ce que le mur ne soit pas homologué … Souhaitons que nos gouvernants politiques locaux actuels demandent une confirmation écrite de la part des instances sportives officielles avant la réalisation.

On pourrait s’arrêter là. Mais l’affaire a pris un nouveau tournant au Conseil Municipal de décembre 2015. Il n’y a pas de compte-rendu officiel des débats de commissions. C’est donc en Conseil Municipal qu’il faut acter les choses. Nous reposons au Maire les questions évoquées en commission sur l’arrivée des subventions. Nous obtenons les mêmes réponses vaseuses. En revanche sur le fait que l’apport de Plaisance n’est là que pour baisser la quote-part de Tournefeuille, la réponse est différente. « Le projet coutera ce qu’il doit couter et nous ferons les comptes et le bilan une fois le gymnase terminé ». Je traduis : le projet sera plus cher que prévu. Déjà que l’on construit un gymnase sans commune mesure avec ce qui est nécessaire, en plus il va nous couter, comme tous les autres projets évoqués plus haut, le derme de la partie la plus charnue de nos anatomies.

Chers Tournefeuillais vous avez là une nouvelle démonstration de la gestion socialiste des projets qui consiste à dépenser ce que l’on n’a pas.

Je vous tiendrai informé des suites de ce projet.

PB

Prochains Conseils Municipaux


18 Décembre 18h00

Réunions Préparation C.M